La traduction et la production du présent document ont été gracieusement autorisées par les dirigeants de NCDXF dans les seuls buts de faire connaître la Fondation, d’aider à d’éducation et à la promotion du radioamateurisme dans le monde.  Toute  commercialisation, de quelque façon que ce soit du présent document, en tout ou en partie, est strictement interdite.

http://www.ncdxf.org/pages/beacons.html

NCDXF en quelques mots…

Northern California DX Foundation (NCDXF) est une fondation privée telle que décrite dans la section  501(c)(3) du Internal Revenue Code.  NCDXF a été fondée en 1972 pour aider le radioamateurisme partout dans le monde et supporter des projets scientifiques, sur les plans du financement et de l’équipement.  Le financement de la NCDXF provient entièrement des contributions volontaires de membres et d’amis, de subventions venant d’autres fondations et  organisations ainsi que des revenus générés par la mise de fonds initiale de 250,000 $ US.  Un Conseil d’administration (Bureau des directeurs) de onze membres veuille à l’administration de la fondation. Les directeurs assistés de conseillers bénévoles ont déjà occupé des postes de responsabilités dans le milieu des affaires ou académique.  Ils sont des radioamateurs actifs.  Le personnel de la fondation travaille bénévolement  et aucun de ses dirigeants, directeurs ou conseillers, ne reçoit de salaire ou compensation, de quelque façon que se soit.

Histoire

Nous sommes à San Francisco en 1973. Trois « fanatiques » du DX se rencontrent dans la cuisine de Vince Chinn, alors K6KQN et maintenant W6EE, pour discuter d’une idée de Vince à propos d’une fondation dont les contributions reçues seraient exemptes d’impôt en raison de la vocation éducationnelle et technique de la fondation.  L’idée de Vince consistait en une fondation qui serait mise sur pied pour encourager des contributions ou dons « d’opérateurs DX ». Les contributions seraient utilisées pour supporter la réalisation « d’expéditions DX » dans de pays nouveaux et peu connus, pour aider à la corvée quotidienne des QSL et peut-être pour aider à l’acquisition de radios et autres équipements permettant à de nouveaux opérateurs DX de « venir sur l’air ».

Vince estimait que peut-être 20 à 25 « opérateurs DX » pourraient être intéressés à aider financièrement au démarrage de la fondation. Jack Troster, W6ISQ, Lee Shaklee, W6BH, et Don Schliesser, K6RV, assis autour de la table de cuisine Vince, ont trouvé l’idée très intéressante et ont  contribué $100 chacun pour le lancement de l’organisation. Peu de temps après, Lee, W6BH, y alla d’une contribution substantielle en actions de son entreprise. NCDXF était né !

Depuis sa formation, il y a dix ans, NCDXF est devenu la plus grande fondation DX au monde. Nous sommes soutenus par des amateurs de presque tous les pays et approximativement 1,000 lettres de service (newsletters) sont envoyées deux fois par année à nos contributeurs. Nous pouvons compter sur environ 40 à 50 nouveaux donateurs chaque année, rendant ainsi possible le maintien des principales activités de la NCDXF.

Soutien aux « expéditions DX »

En se concentrant sur le but original des fondateurs,  NCDXF a donné son support à plus de  500 DX expéditions, petites  et grandes.  Pour les grandes et coûteuses expéditions DX, NCDXF est souvent le commanditaire « incontournable » et sa participation financière fait souvent la différence en faveur de la réussite d’une expédition DX.

Projet de balises internationales

En 1979, le Conseil d’administration de la NCDXF lance le projet de balises internationales de  NCDXF/IARU,  afin de doter les radioamateurs partout au monde d’un système automatique qui leur permettait d’acquérir des connaissances et de comprendre davantage la propagation radio. Le plan de la première balise fut créé par James Ouimet, K6OPO et Dave Leeson, W6NL. W6NL s’est chargé d’obtenir les licences obligatoires de la FCC.  La première balise est entrée en fonction sous l’indicatif d’appel WB6ZNL à la fréquence de 14.100 MHz.

Le système actuel de balises possède des émetteurs dans 18 pays, qui transmettent pendant 10 secondes sur chacune des cinq (5) bandes au moyen de radios Kenwood TS 50s.  Le système est administré par un comité  composé de Peter Jennings, AB6WM/VE3SUN, Steve Lund, K6UM, et Charlie Mason, W4NJK. Steve Merchant, K6AW, assure la liaison avec le « Comité des balises ».  Toute l’équipe travaille actuellement à un projet triennal d’amélioration du système.

Rng

Pays

Indicatif d’appel

Localation

Latitude

Longitude

Cellule

(grid sq.)

             

1

États Unis

4U1UN

New York, ONU

40° 45' N

73° 58' W

FN3Øas

2

Canada

VE8AT

Eureka, Nunavut

79° 59' N

85° 57' W

EQ79ax

3

États Unis

W6WX

Mt. Umunhum

37° 09' N

121° 54' W

CM97bd

4

Hawaii

KH6WO

Laie

21° 38' N

157° 55' W

BL11ap

5

Nouvelle-Zélande

ZL6B

Masterton

41° 03' S

175° 36' E

RE78tw

6

Australie

VK6RBP

Rolystone

32° 06' S

116° 03' E

OF87av

7

Japon

JA2IGY

Mt. Asama

34° 27' N

136° 47' E

PM84jk

8

Russie

RR9O

Novosibirsk

54° 59' N

82° 54' E

NO14kx

9

Hong Kong

VR2B

Hong Kong

22° 16' N

114° 09' E

OL72bg

10

Sri Lanka

4S7B

Colombo

6° 6' N

80° 13' E

NJ06cc

11

Afrique du Sud

ZS6DN

Pretoria

25° 54' 18.28" S

28° 15' 51.86" E

KG44dc

12

Kenya

5Z4B

Kariobangi

1° 15' S

36° 53' E

KI88ks

13

Israël

4X6TU

Tel Aviv

32° 03' N

34° 46' E

KM72jb

14

Finlande

OH2B

Lohja

60° 19' N

24° 50' E

KP2Ø

15

Madère

CS3B

Santo da Serra

32° 43' N

16° 48' W

IM12or

16

Argentine

LU4AA

Buenos Aires

34° 37' S

58° 21' W

GFØ5tj

17

Pérou

OA4B

Lima

12° 04' S

76° 57' W

FH17mw

18

Venezuela

YV5B

Caracas

10° 25' N

66° 51' W

FK6Ønj

Cliquez sur l’indicatif d’appel pour voir le lieu physique de la balise sur Google.

Grille de transmission des balises NCDXF/UIRA

Chaque station émet à toutes les trois minutes, jour et nuit. C’est le temps qu’il faut aux dix-huit (18) stations (dont le délai entre les transmissions est de 10 secondes) pour couvrir le réseau. Le tableau ci-dessous indique la fréquence, la minute et la seconde du début des transmissions. Une transmission consiste en un message morse des lettres d’appel de la station livré à la vitesse de 22 mots  à la minute, suivi de quatre (4) tirets de une (1) seconde. Les lettres d’appel et les tirets sont d’abord envoyés à la puissance de 100 watts, puis les tirets seulement à 10 watts, 1 watt et 100 milliwatts.

Voir les données de DX Summit pour les rapports, par indicatif d’appel, concernant les réceptions récentes.

 Si vous captez une balise, signalez-le à DX Summit.

Ind_MP3 Lettres d’appel Pays 14.100 18.110 21.150 24.930 28.200 Opérateur État
4U1UN ONU (É.U.) 00:00 00:10 00:20 00:30 00:40 UNRC OFF_3
VE8AT Canada 00:10 00:20 00:30 00:40 00:50 RAC/NARC OK_1
W6WX États Unis 00:20 00:30 00:40 00:50 01:00 NCDXF OK
KH6WO Hawaii 00:30 00:40 00:50 01:00 01:10 KH6BYU OK
ZL6B Nouvelle- Zélande 00:40 00:50 01:00 01:10 01:20 NZART OK
VK6RBP Australie 00:50 01:00 01:10 01:20 01:30 WIA OFF_4
JA2IGY Japon 01:00 01:10 01:20 01:30 01:40 JARL OK
RR9O Russie 01:10 01:20 01:30 01:40 01:50 SRR OK
VR2B Hong Kong 01:20 01:30 01:40 01:50 02:00 HARTS OK
4S7B Sri Lanka 01:30 01:40 01:50 02:00 02:10 RSSL OK
ZS6DN Afrique du Sud 01:40 01:50 02:00 02:10 02:20 ZS6DN OK
5Z4B Kenya 01:50 02:00 02:10 02:20 02:30 ARSK OFF_5
4X6TU Israël 02:00 02:10 02:20 02:30 02:40 IARC OK
OH2B Finlande 02:10 02:20 02:30 02:40 02:50 SRAL OK
CS3B Portugal (Madère) 02:20 02:30 02:40 02:50 00:00 ARRM OK
LU4AA Argentine 02:30 02:40 02:50 00:00 00:10 RCA OK
OA4B Pérou 02:40 02:50 00:00 00:10 00:20 RCP OK
YV5B Venezuela 02:50 00:00 00:10 00:20 00:30 RCV OK

1 – Peut fonctionner par intermittence en raison des conditions locales.

2 – Temporairement en réparation. Le signal est à puissance réduite.

3 – Ne fonctionne pas pour le moment dû à la réparation du toit de l’édifice de l’ONU (18/11/11).

4 – Ne fonctionne pas en raison de défaillance structurelle. Les réparations sont en cours   (18/11/11).

5 – La foudre a causé des dommages. Les réparations sont en cours (18/11/11

Devenez membre ou renouvelez votre abonnement à NCDXF

La « Northern California DX Foundation » se fie grandement à la générosité de ses membres pour financer ses divers projets.

Nous insistons auprès de nos membres pour qu’ils nous fassent un don d’au moins 50 $ US par année, ou l’équivalent en d’autres monnaies. Cependant, nous ne voulons pas exclure qui que ce soit de la Fondation pour des raisons financières. Si 50 $ US est hors de votre budget, envoyez ce que vous pouvez. Naturellement tout don excédant 50 $ US sera plus que bienvenu !

NCDXF est une organisation telle que décrite dans la section 501(c)(3) du « Internal Revenue Code » et toute contribution est déductibles d’impôt aux États Unis dans la limite permise par la loi.

Tous les nouveaux membres recevront un certificat pratique en couleurs mesurant 21.5 X 28 cm (8.5 x 11 pces) de NCDXF et, deux fois par année, une lettre de service très instructive.

Contribution en éducation

En 1997, Don Doughty, W6EEN (SK), a fait un don substantiel à NCDXF, qu’il destinait à un fonds en éducation.  Tout au long de 2010, NCDXF a remis des bourses d’études à 18 étudiants de niveau collégial, valant de 1,000 à 2,000 $ USD.

Soutien financier

En plus de sa contribution du début, Lee Shaklee a prévu  de l’aide pécuniaire  pour plusieurs activités de la NCDXF. Nos partenaires de balise, les trois régions de l’UIRA, offrent des subventions annuelles pour le projet de balises, afin d’aider à défrayer les dépenses d’entretien du système, tout autant  que pour obtenir des conseils sur des sujets reliés à la localisation et à l’opération du projet de balises.

Cependant, le gros de notre financement provient de nos fidèles groupes de donateurs qui nous reviennent chaque années avec de nouvelles contributions. Nous ne pourrions, sans eux, accomplir ce que nous vous offrons.

Le Conseil d’administration de la NCDXF est responsable de la gestion de toutes les activités de la NCDXF. Le Bureau des membres et les conseillers bénévoles qui l’assistent, occupent ou ont tous occupé des postes de responsabilité dans le domaine des affaires, du droit et de l’enseignement, et sont tous des DX opérateurs actifs. Aucun officier, directeur ou conseiller de la NCDXF ne reçoit de salaire ou quelque forme d’équivalence à titre de compensation.

Utiliser notre serveur web sécuritaire

Presque tous les fureteurs sont capables de « communications sécuritaires » ( Microsoft Internet Explorer, Netscape Navigator, Mozilla Firefox). Cette fonction est identifiée par un cadenas ou par un signe similaire indiquant le cryptage sécuritaire des pages ou des conversations en cours.  Cette caractéristique, combinée à notre cryptage SSL (secure sockets layer), devient un moyen sûr d’acheminement de vos informations personnelles.

Témoignage personnel (VE2LCF)

C’est un peu par hasard que j’ai pris connaissance de l’existence de la NCDXF. Tout simplement en furetant sur internet, à la recherche de sites radioamateurs intéressés au DX. NCDXF a retenu mon attention. J’ai exploré le site sous tous ses angles. Il m’a plu. Son caractère bénévole, éloigné des aspects parfois détestables du mercantilisme, m’a rappelé les véritables objectifs du radioamateurisme. Et pour moi, les longues distances, la recherche de lieux isolés et difficilement accessibles en sont la facette la plus fascinante. Pour moi, le DX c’est l’essence même du radioamateurisme.

Je me suis donc attardé à vérifier l’efficacité de ces nombreux émetteurs installés dans les 18 pays indiqués dans les tableaux.  Il ne faut pas s’attendre à du S9+20. Le signal est faible, lointain, mystérieux … mais il est bien là. Il « caresse » l’oreille du véritable radioamateur que j’estime être.  Il faut tenter de joindre les balises à tout moment de la journée et plusieurs fois par semaine. Les conditions sont tellement changeantes et souvent peu favorables pour un émetteur de 100 watts situé à des milliers de kilomètres de chez soi. Je demeure à Québec.

Mon installation est sommaire. Un transcepteur FT 757 GX de Yeasu et un syntonisateur d’antenne FC 757 AT couplé à une antenne G5RV. Rien de plus.  Au cours des derniers jours, j’ai eu le plaisir d’entendre le signal provenant des balises situées au Nunavut, en Californie, à Hawaï, en Nouvelle Zélande, en Afrique du Sud et à Madère (1). L’identification de la balise est fort simple dès lors que l’on connaît la fréquence et le moment précis de l’émission du signal. Assurez-vous d’avoir une horloge précise. Pour ma part, j’utilise une montre qui a la propriété de recevoir un échantillon de l’heure émise par l’horloge atomique de Fort Collins au Colorado.

(1) En raison des réparations en cours, l’émetteur situé sur le toit de l’édifice de l’ONU à New York est toujours silencieux.

Je poursuis mon écoute. Tous les jours, à des heures différentes, sur toutes les fréquences. J’y prends plaisir. Et quelle façon simple et efficace de vérifier l’état de la propagation des ondes !

Claude Lalande VE2LCF

Sites visités

http://www.ncdxf.org/pages/beacons.html

http://www.ncdxf.org/index.html

http://www.ncdxf.org/beacon/earlyhistory.html

http://en.wikipedia.org/wiki/DX-pedition