SOTA : le radioamateurisme en montagne

Sites consultés dont de courtes parties ont été traduites ou adaptées.

http://www.sota.org.uk/AboutSOTA

http://www.sota.org.uk/RulesAndGuidelines

http://www.sota.org.uk/docs/Regles%20generales.pdf

http://www.sota-france.fr/sota-1.html

http://ve2sota.radioamateur.ca

 

La naissance d’un projet…

Le programme SOTA (Sommit On The Air) résulte de la réflexion mûrie d’un radioamateur de Grande Bretagne, John Linford, G3WGV. Le projet est demeuré en gestation pendant quelques années jusqu’à ce que John Linford entre en contact avec le site internet d’Europian Adventure Radio (EAR) dirigé par Richard G3CWI.  L’idée prend alors forme et John G3WGV jette sur papier les grandes lignes de son projet qu’il envoie par courriel au directeur de EAR.  L’idée se résume alors à quelques paragraphes sur une simple feuille de papier. Néanmoins, elle retient l’attention du directeur de EAR.

L’élaboration et la mise en forme du projet auront nécessité des centaines d’heures de travail. Plusieurs personnes ont mis la main à la pâte pour assurer la faisabilité du projet : Matthew M5EVT, Alan M1EYO et Roger MW0IDX en sont. Après avoir été élaboré par ses promoteurs et exposé sur Internet, le projet est lancé le 2 mars 2002. L'Angleterre et le Pays de Galles, suivi rapidement par l'Ecosse, en deviennent les premiers protagonistes

…qui se veut mondial,

Bien qu’au départ le projet visait une clientèle plutôt restreinte, ses auteurs, prudents, envisagent un développement évolutif du système pouvant s’adapter aux exigences aléatoires d’un avenir proche ou lointain. Pour ce faire le développement et la mise au point d’une base de données sur Internet s’avère incontournable. Fort heureusement, le milieu radioamateur britannique pouvait offrir la ressource humaine nécessaire à la réalisation de cette base de données. Gary Bleads G0HJQ, fut celui-là. En collaboration avec l’instigateur du projet, John Lonford et après de longues heures de travail ardu, Gary Bleads, réussit à offrir au monde radioamateur une base de données de haut niveau, capable de répondre aux besoins de tous les contacts radioamateurs partout dans le monde. Aujourd'hui, SOTA comprend des centaines de participants regroupés en associations partout, sur tous les continents, qui partagent le même type d’infrastructure et la même philosophie de fonctionnement.

Mondialiser la structure et attirer une clientèle planétaire ne fut pas réalisés sans efforts. Nombres d’articles furent écrits sur Internet et à l’intention des intéressés tout autant que furent prononcées plusieurs conférences dans les divers clubs radioamateurs, expositions, hamfests, etc… pour faire connaître SOTA. Plus de 1000 brochures ont été distribuées dans les 18 premiers mois de la mise en oeuvre du projet. Mais tout çà ne suffisait pas pour faire connaître SOTA à l’échelle internationale. Grâce à l’intérêt porté par un groupe d’amateurs très motivés, le projet fit l’objet de constants communiqués aux organisations radioamateures d'outre-mer, et de discussions soutenues sur les ondes radioamateures. SOTA, sans être un club ou une société de laquelle vous pouvez devenir membre, a su faire son chemin sur tous les continents et se conquérir de très nombreux participants.

… qui fonctionne sur un modèle coopératif…


Le fonctionnement de SOTA repose sur la bonne foi et les efforts constants d'une petite équipe de direction dont le modus operendi s’apparente à celui d’une coopérative. L'équipe de direction donne son temps librement pour permettre à l’organisation de fonctionner efficacement. Ainsi, les participants peuvent accéder, sans devoir payer, à de nombreuses dispositions fonctionnelles conçues de manière à améliorer l’efficacité de SOTA.

Il n'y a aucun coût exigé pour participer à SOTA et les certificats de participation sont offerts aux prix coûtant. Le coût de la publicité pour faire connaître SOTA est assumé par l'équipe de direction. De temps en temps, certains objets promotionnels peuvent être offerts à petit prix dont le modeste profit sera versé au compte de SOTA.

De temps en temps, des personnes possédant des compétences particulières, susceptibles d’être utiles au fonctionnement de SOTA seront invitées à participer au Conseil de direction sur recommandation d’un de ses membres.

Chaque pays possède son propre conseil de direction responsable du fonctionnement de SOTA à l’intérieur de ses frontières.

…et qui, selon la performance des participants, alloue des points et distribue des certificats et des trophées.

Fondamentalement, SOTA est un programme offrant des certificats de participation aux radioamateurs qui, au moyen de radios portatifs, exercent leur hobby dans des régions montagneuses. SOTA a été développé de manière à ce que tout un chacun puisse participer : montagnard, alpiniste ou simple randonneur….

Deux types de certificats ont été créés:

  1. Des certificats pour les radioamateurs émettant depuis le sommet de montagnes. Ils sont le centre des opérations. Nous les appellerons Activateurs.

  2. Des certificats pour les radioamateurs écouteurs qui contactent les activateurs depuis leur station fixe ou depuis d'autres sommets. Nous les appellerons les Chasseurs.

Chaque montagne contactée apporte des points aux activateurs et aux chasseurs. Le nombre de points est fonction de l'altitude du sommet contacté.

Des certificats (ou diplômes) sont offerts sur demande aux chasseurs et aux activateurs pour différents scores à partir de 100 points.

Des trophées de grande qualité sont disponibles pour des scores de 1000 points.

Une liste des meilleurs scores est disponible sur une base de données mise à jour régulièrement.

SOTA selon les premiers articles du règlement

Quoi de mieux que de recourir au règlement en place pour définir le fonctionnement de SOTA dans ses moindres détails.  Ci-dessous vous pourrez en lire le premier article. Il nous donne un avant goût de la précision que les auteurs de SOTA ont voulu apporter à la description de leur projet.

« Le but du SOTA (le Programme) est d’encourager l’activité radio amateur depuis des sommets de collines et de montagnes dans les pays du monde entier, et de fournir un éventail de diplômes pour les radioamateurs de toutes les entités DXCC. Le Programme est censé encourager l’activité depuis des sommets clairement définis, incluant les montagnes les plus importantes. Pour que la participation au programme soit la plus étendue possible, les sommets les moins importants peuvent également être pris en compte. En conséquence, un système progressif de points est affecté aux sommets selon leur altitude. Le programme n’accepte pas d’opération depuis des véhicules motorisés ou à proximité immédiate de ceux-ci. Le programme encourage la participation d’Activateurs qui réalisent des QSOs depuis des sommets, de Chasseurs qui contactent les Activateurs, ainsi que de SWL ».

« Le Programme est ouvert aux radioamateurs du monde entier. Il n’y a aucune restriction sur qui peut activer les sommets, bien qu’il soit probable que la plupart des activateurs habitent la région concernée. Les Chasseurs et les SWL(Short Wave Listener) peuvent être situés dans n’importe quel pays, même s’il n’y a aucune association SOTA déclarée dans ce pays ».

(Pour prendre connaissance du règlement complet de SOTA, une trentaine d’articles, il faut vous rendre sur le site suivant : http://www.sota.org.uk/docs/Regles%20generales.pdf. Le site est en français.)

 

ve2 sota

SOTA  au Québec

VE2SOTA est  la première association à être mise sur pied au Canada. Le Québec démontre donc, par rapport au reste du Canada, un intérêt précoce et souhaitable pour le radioamateurisme en montagne.

Sur l’excellent site de SOTA (http://ve2sota.radioamateur.ca/) dirigé par Jean Couture VA2SG, on peut trouver toutes sortes d’informations à propos des  activités radioamateures en montagne telles qu’elles doivent être pratiquées selon les normes SOTA.

Une liste complète des montagnes accessibles au Québec est présente sur le site. Elle fait mention des principales caractéristiques de ces montagnes par région et fournit le nom des responsables régionaux. Des liens permettant la recherche d’informations concernant l'hébergement et autres services de  nature à faciliter la venue d’amateurs en quête d’une expérience SOTA dans une région inconnue d’eux, se retrouvent aussi sur le site. De même qu’une vidéo très intéressante exprimant l’essentiel de ce qu’est SOTA.

Si vous voulez joindre les rangs de SOTA,  le site http://ve2sota.radioamateur.ca/ vous fournira toutes les informations nécessaires à cet effet. La région Québec-Chaudière-Appalaches à la chance d’avoir comme responsable régional notre ami Gilles Chevalier VA2CG. Le site de SOTA le signale clairement. Son dévouement à la cause de l’amateurisme en montagne est sans équivoque. Nul doute qu’il se fera un plaisir de répondre à vos demandes d’informations.

Je vous recommande fortement d’aller visiter les sites mentionnés au début. Ils m’ont été précieux à titre d’assises au présent article.

Claude Lalande VE2LCF en collaboration avec Gilles Chevalier VA2CG